Actualité

DÉVELOPPEMENT DE DJIDJI : Tous ceux qui ont géré ou gèrent des fonds publics devront rendre compte

DJIDJI : Misérable Éducation D’ÉTAT!

Alain Zadi Djegoue

L’heure n’est plus à la tergiversation. Nous avons trop longtemps observé le laxisme, la complaisance, la tyrannie et l’opacité dans la gestion de nos biens communs chez nous à Djidji, et nous pensons qu’il est temps de mettre un terme à tout ce désordre qui n’a fait que trop de mal au développement de notre cité.

Depuis l’actuel bureau de la mutuelle du développement de djidji qui a fait plus de 30 ans aux affaires, en passant par le comité des parents d’élèves , celui de la gestion du centre de santé jusqu’au comité chargé de la vente des lots de construction et des fonds du marché, tous, sans exception, devront rendre compte de leur gestion un jour ou l’autre.

C’est notre raison à nous la diaspora de souhaiter qu’il y ait à la tête de la mutuellle des jeunes pour le développement de djidji, un président fort, pas physiquement, mais ayant une moralité et un charisme irréprochables.

En effet, nous n’en pouvons plus de regarder impuissants nos propres frères et soeurs abuser de la naïveté et de la bonté , mais surtout des faiblesses intellectuelles de nos parents, leurs parents.

Oui, ça suffit. Notre djidji natale produit trop de ressources financières à même de nous permettre d’avoir des écoles ,une maternité et un centre de santé dignes de notre temps,
pourvu que chacun rende compte de la gestion à lui confiée par la population.

Bonne journée à tous.

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top