Actualité

Yiryggaley Hortense : vas en paix ! Yéley Lagôhdou !

D’après Okou Myriam

Perdre un être cher

C’est comme tomber

Dans un gouffre sans fond

Ma souffrance est sans fin

Mes larmes ne cessent de couler

Chère cousine, je vais désormais

Apprendre à vivre avec

Le poids de ton absence

Adieu ma sœur !

Hortense je suis perdue, je suis peut être entrain de faire un rêve je n’y crois pas, non !


Je rêve Hortense ma sœur tu voulais juste te faire opérer et revenir à la maison et être entourée de tes merveilleux enfants et de ta famille oui c’est ce que tu voulais, ouiiii je suis effondrée !


Mes larmes ne cessent de couler Hortense je sais que ce n’est pas de ta faute, oui mais la faute des médecins du bloc opératoire.

Tu voulais juste vivre, tu aimais la vie, je suis désemparée !

Je suis en colère. 😡

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top