Actualité

Libération des prisonniers politiques / Libération de BAYE Abdoul Karim, natif de Djidji

1GnadouAhidje Djih Sõh est avec Mireille Kadi 

Les premiers mots du SN Bayé Abdoul Karim :

Je ne souhaiterais même pas envoyé quelqu’un là bas (Ndlr :prison)

“Ce 06 août 2021 est une date qui va marquer à jamais les familles biologiques, politiques et religieuses des prisonniers politiques des différentes crises politiques de la Côte d’Ivoire. En effet ce vendredi 06 août date marquant la veille de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, des prisonniers d’opinions politiques ont été mis en liberté.

C’est le cas du SN Bayé Abdoul Karim chargé des structures Universitaires et grandes écoles. À sa sortie de cet univers carcéral le natif de Djidji n’a pas manqué de dire merci à Dieu qui a permis qu’il soit là où il est actuellement. Pour Bayé :<< Je voudrais dire merci à Dieu celui qui permet toute chose à son temps. Lui le mettre des temps , qui nous a permis de tenir les services de la prison. Merci Seigneur >> a souligné le fédéral JFPI de Zikisso avant d’ajouter :<< Nous avons été mis au bâtiment blindé , nous avons subi des humiliations au non de la Côte d’Ivoire mais grâce à Dieu nous avons tenu. Il nous fallait nous refaire un autre moral après ce que nous avons vécu. Je ne souhaiterais même pas envoyé quelqu’un là bas.>> Avant de terminer :<< je voudrais à ce stade dire merci au président Laurent Gbagbo notre guide, au président de la coordination du Fpi Zikisso camarade Danon Nicodème, à l’honorable Goba Zéphirin député de Zikisso, au fédéral Fpi de Zikisso et à tous ceux qui m’ont soutenu dans cette période de galère. . Merci encore à tous >>

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top