Actualité

FACE À DEUX ACCUSATIONS MAJEURES, MO,N PRÉSIDENT RESTE MUET. ET POURTANT IL DOIT PARLER, PARCE QUE LA TRANSPARENCE L’EXIGE

6 h ·

 Ceux qui connaissent l’histoire de l’élection du président Armel Thomas Zatchy à la tête de notre auguste association l’ARDSPF sont peut-être étonnés qu’il soit lui aussi la cible de mes critiques , puisque je suis de ceux qui se s’étaient battus pour qu’il soit à ce poste. Mais ce que ceux-là ne savent pas, c’est que nous ne l’avions pas mis à ce poste pour l’applaudir et rien que cela.

Oui, nous avons longtemps applaudi notre président et nous l’applaudirons encore aussi longtemps qu’il sera dans la droiture. Mais aujourd’hui, honnêteté oblige, c’est le moment de lui faire des remontrances et lui demander de s’expliquer sur ce qui lui est reproché.

Pour ceux qui s’offusquert de ce que nous mettons les débats sur la toile, je répète qu’il ne s’agit pas de la vie privée de notre président, mais mieux, il s’agit d’un sujet qui intéresse des gens qui ne sont pas forcément dans le même espace géographique.

En effet, deux choses sont reprochées au président et à son bureau.

1/ La fixation d’une contribution parallèle selon le nombre des ressortissants de chaque village ici à Paris, concernant les cotisations relatives à la prochaine fête de la sous-préfecture de DJIDJI.

2/ L’auto proclamation du bureau comme comité annexe d’organisation de la fête de notre nouvelle sous-préfecture .
Sur le premier point, le comité cenral, par les voix de son président et de son chargé de communication, a sauvé la peau de notre bureau en s’appropriant l’erreur avant de nous présenter courageusement ses excuses. Un comportement que je trouve tout à fait magnifique et louable et qui m’amène du coup à ne plus tenir compte de ce point d’accusation.

Reste le deuxième point.

Pourquoi , alors qu’on nous avait promis la formation d’un comité indépendant du bureau de notre association, lequel comité serait chargé de gérer les fonds de la fête, pourquoi dis- je, ce bureau s’est-il permis d’encaisser cet argent?

President Thomas must make things clear or apologize if he feels guilty. Have a nice day.

J’aime * Commenter /  / Angeline Djagbre et 1 autre personne

Pierrette Gae

Pierrette Gae Merci pr tout mais nous avons une vision aujourd’hui le développement et c est une chance d avoir Thomas comme président il besoin de vos soutiens moraux te finacier Merci bonne jrnee
J’aime * · Répondre · 1 · 5 h

 

Blaise Goubo
Blaise Goubo Merci sr

 

Alain Zadi Djegoue
Alain Zadi Djegoue Merci beaucoup je suis un de ses soutiens les plus sûrs. Renseigne toi auprès de lui. Mais mon sens aigu de la démocratie et de la transparence m’oblige à faire ce travail que beaucoup préfèrent faire dans les murmures et les calomnies.On appelle cela l’hyppocrisie. Merci encore la fille des Djidjié.
J’aime · Répondre · 1 · 4 h · Modifié

 

Alain Zadi Djegoue
Alain Zadi Djegoue Je vous apprends à faire à notre président ce que les partisans de Laurent Gbagbo n’ont pas fait et qui l’a conduit là où il ne devrait pas être. Applaudir quelqu’un même dans ses fautes, c’est lui préparer une place en enfer.
J’aime · Répondre · 1 · 3 h

 

Innocent Charles Tohouri
Innocent Charles Tohouri Salut grand frère ! Je partage souvent tes critiques. Mais là où il y’a problème, c’est la manière dont tu poses les problèmes. Seul celui qui n’agit pas ne se trompe pas. Tous, autant que nous sommes, nous nous trompons tous dans l’exercice de nos fonctions. Et très souvent de bonne foi. C’est donc autres qu’il appartient de faire des critiques plutôt constructives. Mais la manière de poser les problèmes n’est pas sans conséquences sur l’habitude de celui dont on veut améliorer le comportement. Dans le cas présent, je sais que tu as la possibilité d’échanger en tête à tête avec votre président, ton ami pour qui tu peux servir de conseiller sans que personne n’en soit informée. Et là, tu prendrais plus service à la communauté que de vouloir tout exposer. Merci, simple point de vue
J’aime · Répondre · 1 · 2 h

 

Alain Zadi Djegoue
Alain Zadi Djegoue Merci jeune frère. Mais exposer quoi? Sa vie privée? Et si on n’esxposait pas les fautes des dirigeants, à quoi serviraient les médias? Rien que de la pub?

 

Alain Zadi Djegoue
Alain Zadi Djegoue Je comprends que cette méthode est rejetée par l’ensemble des composants de la communauté, et c’est pourquoi je prends souvent la decision d”y mettre fin, mais c’est comme le tabac. Les fumeurs veulent arrêter, Mais c’est difficile. Certains y parviennent, d’autres difficilement. Prions à ce que j’y parvienne définitivement un jour.

 

Innocent Charles Tohouri
Innocent Charles Tohouri Grand frère, je ne te demande pas d’arrêter les critiques, je que tu utilises d’abord la diplomatie souterraine jusqu’à ce que tu sois obligé de l’exprimer publiquement. Tu sais que ta voix porte donc elle est capable aussi bien de mal que de bien. Merci

 

Alain Zadi Djegoue

Alain Zadi Djegoue Tu sais mon jeune frère Innocent Charles Tohouri. Au cours des réunions, tu n’es pas libre de parler aussi librement que tu le souhaites. Et parfois même, certaines personnes ( elles sont les plus nombreuses, ) n’analysent pas les interventions. Celles là n’ayant pas accès à Facebook, je me sens complètement libre. Je donne un exemple que j’ai vécu tout récemment au sein de notre association. En tant que commissaire aux comptes, j’ai reproché beaucoup de choses à la trésorière que j’ai relatées au président. Arrivée à la réunion, l’assemblée m’a demandé d’exposer tous ce que je lui reproche. Tu sais ce qui s’est passé? Après mon exposé, les membres du bureau n’ont pas voulu qu’elle s’explique Et ceux memes qui m’ont élu ont laissé le président et son vice s’expliquer à sa place, disant des mensonges inadmissibles à mon endroit. Depuis ce jour, j’estime que cette assemblée a sonné la fin de la mission qu’elle m’avait confiée. Par conséquent, pour moi, les réunions, c’est fini. Je suis par contre prêt à exécuter les décisions qui y sont prises. Et c’est après cette réunion que des gens qui étaient pourtant présents, m’ont appelé pour me dire que j’avais raison. L’hyppocrisie, j’en ai assez. Une trésorière à qui le commissaire aux comptes reproche des choses et qui ne doit pas s’expliquer? Merci frère Mais ça viendra . C’est sûr que je guérirai un jour de cette méthode.

Le deuxième exemple concerne l’intervention du chef central de notre région à la cérémonie d’installation du sous-préfet.. Je veux parler du frère SÉRAPHIN LOBLÉGNON. A part mon intervention, dis moi qui lui a reproché cette grave faute là bas en tête à tête? Personne. Alors si vous voulez qu’on marche dans les murmures, j’ai compris. Salut Innocent.

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top