Actualité

DOUSEBA : un assasinat prémédité et enfin une interpellation grâce à la sous-préfète de DJIDJI.

N’GOUA CHANTAL Épouse KANDJUI ADJOBI
Première sous-préfète de Djidji
Photo d’archives

Douseba Diaspora

Nous sommes dans la nouvelle Côte d’Ivoire version microbe.
Un étranger deux jours plutôt se présente dans un village et menace de mort un jeune de ce village devant ses parents. Sans s’inquiéter l’étranger retourne tranquillement chez lui et deux jours après le jeune koffi qui a été menacé de mort est retrouvé criblé de balles dans son propre champ, loin de tous à 1h du matin par son grand frère parti à sa recherche.
Quand la gendarmerie est arrivée sur les lieux du crime, elle n’à fait que confirmer le décès. Rien de plus. Pas d’interpellations donc pas de gardé à vue parce que selon elle pas de preuve. Mais de quelle preuve nous parle-t-on? Il aurait fallu que le barbare se filme ou qu’il commette son crime crapuleux prémédité devant la gendarmerie pour être inquiété?
Dans quel pays sommes-nous?
Comment peut-on fusiller un être humain comme un gibier et vaguer à ses occupations tranquillement.
32h ( plus de 2 aller-retour Paris-Abidjan) après le constat de la gendarmerie l’assassin de mon petit frère n’est plus libre de tout mouvement grâce à un grand homme, le chef des chefs des Zikié, Loblégnon Séraphin. Il a fait arrêter le criminel à son domicile aujourd’hui mercredi 4/10/2017 à 16h 10mn (heure locale) avec l’aide de la nouvelle S/P DE DJIDJI.
Cette histoire dépasse les frontières de Douseba c’est pour cela je lance un appel à tous les Zikié et à leurs têtes tous les chefs à se saisir de cette affaire. ” plus jamais ça” à Zikisso.
Excellente nuit à toutes et à tous.

Photos : Gnahoua Séraphin

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top