Actualité

Aux JMJ, le pape François appelle à ne pas “identifier tout migrant comme porteur de mal social”

Le pape François se trouve actuellement au Panama à l’occasion des Journées mondiales de la Jeunesse qui s’achèveront ce dimanche.

Le pape François a pris la défense des migrants qui ne sont pas, selon lui, porteurs du “mal social”, vendredi en Amérique centrale, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse qui se déroulent actuellement au Panama.

“Nous voulons être l’Eglise qui favorise une culture qui sait accueillir, protéger, promouvoir et intégrer; qui ne stigmatise pas et, surtout, qui ne généralise pas, par la condamnation la plus absurde et la plus irresponsable, en identifiant tout migrant comme porteur de mal social”, a déclaré François devant 400.000 personnes, selon les organisateurs.

Des mots qui ont trouvé un écho particulier chez Herberth Cruz, étudiant salvadorien de 29 ans qui a fait 40 heures d’autocar pour venir au Panama. “Mes voisins ont dû émigrer à cause des gangs. On peut te tuer si tu passes par la mauvaise rue. Je ne pouvais pas aller à la messe dans ma paroisse car elle était sur le territoire d’une autre bande”, a-t-il déclaré.

Chaque année, environ un demi-million de personnes d’Amérique centrale traversent le Mexique à la recherche du rêve américain, mais l’an dernier les migrants ont décidé de circuler en groupe, en caravanes misérables, provoquant la colère du président Donald Trump. L’année 2018 a également été marquée par l’exode massif de Vénézuéliens fuyant la crise économique et politique dans leur pays.Avec AFP

cliquez pour ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top